10 trucs pour bien débuter avec son restaurant

Que vous soyez un fin gourmet, un chef cuisinier ou tout simplement quelqu’un qui souhaite plonger dans le bassin entrepreneurial avec une nouvelle entreprise, les règles sont les mêmes.

Il vous faudra passer par une phase d’introspection pour être sûr d’avoir la motivation nécessaire et une vie personnelle en adéquation avec votre projet.

L’industrie de la restauration est difficile et de nombreux restaurateurs échouent au cours de leur première année, souvent en raison d’un manque de financement et d’une bonne planification.

Voici ce que vous devez savoir sur la création de votre propre restaurant, afin de partir du bon pied.

 

Déterminez ce marché cible

Avant de vous engager à ouvrir un restaurant, vous devez vous assurer que votre restaurant propose quelque chose de nouveau.

Si vous regardez les restaurants aux alentours, vous vous apercevrez qu’il y a beaucoup de concurrence, et donc, vous aurez besoin d’un moyen de vous différencier des autres.

Vous devez évaluer le marché local de la restauration.

Afin de comprendre ce marché, vous devez également vous poser les bonnes questions :

  • Quels types de restaurants sont actuellement disponibles ?
  • Quel est le fil conducteur des restaurants locaux qui réussissent dans votre région ?
  • Y a-t-il un type de restaurant dont le marché est saturé – comme les pizzerias ?
  • Y a-t-il un créneau pour un nouveau type de restaurant, comme un restaurant ethnique authentique avec de nouvelles saveurs fraîches?

Votre objectif est de combler un marché niche.

Si vous pouvez apporter quelque chose de nouveau à la scène des restaurants et à la culture culinaire locale, vous aurez le potentiel d’ intriguer de nouveaux clients et trouver une clientèle en plein essor.

 

Décidez si vous souhaitez vous franchiser ou partir de zéro

L’ouverture d’une franchise présente les avantages de la reconnaissance du nom et de l’assistance pour les ventes, les plans d’affaires, le marketing.

Ceci dit il présente aussi l’inconvénient d’un rendement financier important et d’une autonomie limitée dans la gestion de l’entreprise «à votre façon».

Lorsque vous achetez une franchise, vous en détenez les droits.

Pour ouvrir une nouvelle chaîne de restaurants, vous payez des redevances au siège social, comme par exemple pour Mc Donalds qui est une des franchises les plus connues.

Une partie du coût d’achat de la franchise vous donne accès à leurs menus, à leur marketing et à leur vision d’entreprise (la politique commerciale).

En retour, les franchisés doivent adhérer à la vision et aux missions de la franchise, ce qui peut être décourageant si vous avez votre propre vision de ce que vous aimeriez faire et mettre en place dans votre restaurant.

Conclusion: les franchises peuvent être un moyen plus facile de se lancer dans la restauration pour ceux qui n’ont pas d’expérience, mais elles nécessitent beaucoup de capital initial et vous obligent à suivre les règles de la franchise.

 

Soyez prêt à travailler dur !

La restauration n’est pas une solution pour devenir riche rapidement.

Vous devrez maximiser vos capitaux propres afin d’obtenir une entreprise prospère.

Les horaires d’ouverture de bureaux habituels ne s’appliquent pas au secteur de la restauration.

Ouvrir un restaurant et le maintenir en activité vous oblige à travailler le matin, le soir (tard le soir), le week-end et les jours fériés.

Il est déjà assez difficile de préparer le dîner pour vos invités à la maison, mais les exigences d’une cuisine commerciale et professionnelle sont à un tout autre niveau, bien plus élevées.

Si vous n’avez pas d’expérience dans un environnement commercial, n’hésitez pas une seconde à suivre des cours ou une formation pour vous mettre à niveau.

Vous pouvez également faire appel à une équipe de cuisine expérimentée pour vous assurer de pouvoir répondre à la demande pendant les rushs des heures de repas.

En plus de l’endurance mentale, vous aurez besoin d’endurance physique, car la nature du travail dans un restaurant peut nécessiter de longues heures debout, à soulever, bouger, marcher, préparer, accueillir la clientèle…

Le côté positif est que le mouvement et l’activité constants signifient que vos jours passent vite .

 

La planification est la clé

Comme pour toute autre entreprise, vous aurez besoin d’un business plan pour démarrer votre restaurant.

Vous devez définir vos objectifs immédiats ainsi que vos plans à moyen et à long terme.

Votre plan d’affaires sera également crucial pour obtenir des financements et pour courtiser les investisseurs potentiels.

Il ne s’agit pas seulement de vendre le célèbre cassoulet de votre grand-mère :

Vous devez créer un menu cohérent, vendeur, et sélectionner vos fournisseurs pour vous assurer qu’ils pourront toujours vous fournir un approvisionnement en aliments de qualité pour vos clients.

Ouvrir un restaurant nécessite une planification financière.

Vous devrez louer ou acheter un espace, louer ou acheter l’équipement dont vous avez besoin pour vos cuisines, votre bar et votre salle à manger.

En parallèle, vous devez aussi vous assurer que vous pourrez vous permettre d’acheter les ingrédients dont vous aurez besoin.

Vous devrez également répondre aux exigences de licence en ce qui concerne la vente d’alcool, et en matière d’hygiène et de sécurité alimentaire.

Vous trouverez nos articles sur la vente d’alcool :

https://www.restaurantdrive.fr/vente-dalcool-legalite-click-and-collect/

Et sur la réglementation :

https://www.restaurantdrive.fr/regles-vente-a-emporter/

Vous devrez aussi, dans votre planification, trouver le nom de votre restaurant :

Vous trouverez des pistes de réflexion dans cet article :

https://www.restaurantdrive.fr/choisir-nom/

Maitriser les investissements 

Créer un restaurant n’est pas bon marché.

L’approche la plus coûteuse sera de construire un nouveau restaurant à partir de zéro, car vous devrez installer le restaurant avec tout l’équipement de cuisine commerciale et tout ce dont vous avez besoin dans la salle et les réserves : des assiettes et des serviettes, des chaises et des tables ainsi que les décorations sur les murs…

Si vous rénovez un restaurant existant, les coûts de démarrage seront inférieurs comparés à la première approche.

Cependant, le loyer d’un restaurant existant peut être supérieur à celui d’un espace que vous construisez à partir de zéro.

Les experts préviennent qu’un restaurant peut faire faillite s’il est sous-financé, car certains nouveaux restaurateurs n’estiment pas le capital qu’il faudra pour maintenir l’entreprise à flot.

Les questions primordiales à vous poser lorsque vous débutez :

 

  • Est ce que chaque achat est crucial pour l’ouverture du lieu ?
  • Est ce que cet achat peut attendre que vous ayez gagné de l’argent à réinvestir dans l’entreprise ?

 

Les répartitions de charges :

En règle générale, vous pouvez l’envisager dans ces proportions:

Coût des marchandises = 25% à 40% des revenus

Masse salariale = 20 à 25% des revenus

Loyer = 8 à 10% des revenus

Marketing, paie, taxes = fluctuation

 

Attention, l’addition monte très rapidement !

En fin de compte, si vous avez un profit de 5%, c’est déjà un retour positif.

Lorsque vous démarrez tout juste votre activité, les flux de trésorerie sont serrés.

Vous aurez peut-être besoin de passer par un petit crédit pour avoir accès à un peu de fonds supplémentaires en cas de crise de trésorerie.

Dans tous les cas, appuyez votre projet sur une étude de marché solide.

L’étude de marché est une étape obligatoire dans un projet de création d’entreprise, elle étudie le marché national et le compare au marché local.

Plus votre étude de marché sera précise, moins vous aurez de surprises dans l’avancement de votre projet, et plus les banques vous feront confiance pour vous soutenir lors d’une demande de prêt.

Enfin, si vous envisager d’inclure des partenaires financiers dans votre projet, n’hésitez pas à leur montrer des projections financières, des hypothèses ou des scénarios chiffrés sur 3 ans pour leur prouver que votre projet est viable.

Emplacement, emplacement, emplacement !

L’une des décisions les plus importantes que vous puissiez prendre concernant votre nouveau restaurant est de savoir où il sera situé.

La nourriture la plus étonnante du monde ne se vendra pas si les clients ne trouvent pas votre restaurant.

Non seulement vous choisirez un emplacement proche de vos clients potentiels, mais stratégiquement, sélectionnez aussi un lieu proche de vos vendeurs et fournisseurs qui vous permettra de vous approvisionner rapidement, sans perdre de temps.

Par exemple, un restaurant de fruits de mer doit être proche d’un marché aux poissons, d’une criée, ou proche des quais lorsque les bateaux arrivent.

Il y a quatre éléments essentiels à considérer lors du repérage d’un restaurant:

La population

Votre restaurant est-il situé dans une zone où il y a suffisamment de monde pour fréquenter le restaurant?

Vous devez ouvrir dans une zone densément peuplée, ou dans une zone où la circulation piétonnière est suffisante pour occuper vos tables ou commander suffisamment (sur place, à emporter ou à livrer) de plats pour assurer l’activité de votre établissement.

Le stationnement

Y a-t-il un stationnement disponible sur place pour vos clients ?

Sinon, est-ce qu’il y a un parking publique à proximité de votre restaurant ?

Sinon, avez vous la possibilité d’ obtenir un zonage sur votre terrain pour la construction de votre restaurant ?

Le fameux « No parking, no business » de l’économiste Bernardo Trujillo est toujours d’actualité.

Il indique que chaque place de parking est génératrice de chiffre d’affaire.

Ce dogme, âgé de 70 ans et toujours d’actualité prône le fait que c’est là où il y a du trafic qu’on peut faire du business.

A retenir !

L’accessibilité

Votre emplacement est-il facile à trouver ?

Pouvez-vous le trouver sur une carte ?

Vous utilisez le GPS?

Faites le test en utilisant un GPS pour trouver l’adresse de l’emplacement que vous avez sélectionné.

Vous pouvez également demander à des proches de trouver l’emplacement en leur donnant l’adresse.

La visibilité

C’est du bon sens: si votre restaurant est très visible, vous aurez plus de clients.

Pouvez-vous voir votre restaurant de la rue ?

Votre restaurant est-il visible pour les piétons ?

Au final: choisissez un emplacement qui permet à vos clients de venir facilement chez vous.

L’ art de présenter un menu parfait

Vous voulez que vos plats éblouissent vos clients et leur donne envie de revenir découvrir d’ autres plats (ou les mêmes) pour leur prochain repas ?

Bien évidemment, il vous faudra engager un excellent chef cuisinier, c’est la base !

Mais la planification d’un menu de restaurant d’un point de vue commercial et marketing est plus complexe.

Les experts disent que le menu de restaurant idéal offre un équilibre entre plats traditionnels et cuisine plus contemporaine.

Vous devez également regarder le coût de votre matière première pour garder la main sur l’ équilibre financier de vos plats (vous devrez garder une fourchette de prix cohérente entre vos différents plats).

De plus, avoir plus d’éléments au menu n’améliore pas nécessairement votre restaurant.

Il s’agit de trouver un niveau de variété gérable.

Le menu idéal (encore une fois, d’un point de vue commercial) comprend les éléments suivants:

 

  • Des prix raisonnables pour les clients en fonction des plats proposés.
  • Des plats faciles à préparer pour que le chef et la cuisine ne soient pas en retard et que le client n’attende pas trop longtemps ses plats.
  • Des éléments de menu polyvalents pour minimiser les déchets en intégrant les ingrédients dans d’autres plats, sous d’autres formes.

N’oubliez pas la licence et les permis appropriés

Lorsque vous démarrez un restaurant, vous devez obtenir les licences nécessaires pour servir de la nourriture, et notamment si vous avez fait le choix de proposer de l’alcool à votre clientèle.

Servir de l’alcool nécessitera l’obtention d’une licence qui comporte des frais et des exigences variables en fonction de votre emplacement.

L’octroi de licences peut être un processus long et fastidieux et prendre plusieurs mois.

Il est préférable de demander les licences nécessaires dès que vous trouvez votre emplacement, afin que les obstacles sur votre route ne repoussent pas votre date d’ouverture.

L’emplacement et la structure de votre restaurant doivent respecter les législations locales en vigueur.

Pensez que vous devez suivre une formation HACCP qui concerne l’hygiène alimentaire (au moins une personne de votre personnel doit être formée à l’hygiène alimentaire).

Le permis d’exploitation, préalable à l’obtention d’une licence sera également obligatoire, et consiste en une formation de 20 heures sur 2 jours.

Ce permis a une validité de 10 ans.

Au bout de cette période, une formation de 8 heures sera nécessaire pour le renouvellement de votre permis.

Conclusion: Les licences et les permis peuvent être un processus long et coûteux, mais ils sont nécessaires pour démarrer un restaurant.

 

Votre personnel est crucial

Trouver et embaucher votre personnel de restaurant peut être une chose compliquée.

C’est un défi permanent de garder du bon personnel dans son établissement, mais cela vaut la peine de consacrer du temps et de l’énergie pour embaucher les meilleurs.

Dans le secteur des services, votre personnel fait partie de vos meilleurs atouts.

En effet, vos employés sont le visage de votre restaurant et ce sont eux avec lesquels vos clients interagissent lorsqu’ils viennent se restaurer chez vous.

Ce sont les personnes qui vont gérer vos clients lorsqu’il y a du retard, ou un contretemps et qu’il faut les faire patienter.

C’est également votre personnel qui contribuera à rendre leur expérience agréable, et leur visite fluide.

Ne précipitez pas le processus de recrutement, prenez le temps de sélectionner correctement les candidats et de mener des entretiens approfondis afin d’être sûr que vous formez la meilleure équipe possible.

Vous veillerez également a vérifier leurs références ainsi que les emplois antérieurs.

Vous pourrez ainsi vérifier leurs expériences antérieures dans l’industrie alimentaire.

Ces étapes peuvent sembler ajouter du travail supplémentaire à votre emploi du temps déjà chargé, mais cela vous évitera des maux de tête si vous prenez le temps de bien contrôler vos embauches potentielles.

Lorsque vous embauchez du personnel pour votre nouveau restaurant, soyez aussi conscient de votre propre expérience et vos propres capacités.

Si vous n’avez pas travaillé dans l’industrie de la restauration auparavant, vous allez être très dépendant de vos gestionnaires, serveurs, chef, barmans et personnel de cuisine pour que tout se passe bien.

Conclusion: votre personnel peut faire ou défaire votre restaurant.

Prenez le temps d’embaucher du personnel de qualité et de bien les traiter pour garder une bonne cohésion.

 

Le bouche à oreille est d’or

Dans l’industrie de la restauration, le bouche à oreille est primordial.

Si vous créez une ambiance fabuleuse et servez des plats hors du commun, vos clients satisfaits voudront partager leur expérience positive avec d’autres personnes.

D’un autre côté, si votre client trouve une mouche dans son verre d’eau ou qu’il lui faut une heure pour obtenir son plat, il va également en parler à son entourage.

De nos jours, le bouche-à-oreille est devenu numérique avec Yelp, Facebook, TripAdvisor, Google et bien d’autres sites internet.

L’avis de vos client est donc plus important que jamais.

En bref, vous ne pouvez pas vous permettre d’avoir un client en colère ou mécontent.

Allez au-delà des attentes de votre clientèle pour leur fournir un service qui lui fera se sentir appréciée et qui, bien sûr, passera le mot.

Le bouche à oreille est le meilleur type de publicité.

 

Qui a faim?

 

Ouvrir un restaurant peut être passionnant, apporter une grande satisfaction personnelle et être potentiellement très lucratif.

Assurez-vous simplement d’avoir un business plan solide et soyez prêt à travailler dur.

Il faudra aussi penser, et cela sera l’objet d’un prochain article, à déposer le statut juridique de votre entreprise au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS).

Cette forme est extrêmement importante puisqu’elle définira votre régime d’imposition, votre régime social et peut aussi avoir des conséquences sur la gestion de votre entreprise.

En attendant, bonne réflexion, et…

 

Partager:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Table des matières

On en parle

Dans le même sujet

Boostez vos commandes grâce à Internet

Créez votre Drive et prenez des commandes en ligne ce soir

×