Décider du type de restaurant à ouvrir : indépendant, franchisé ou camion de restauration

L’ouverture d’un restaurant vous convient-elle ? Les types de restaurants à envisager.

Que vous ayez toujours rêvé d’ouvrir un restaurant ou que vous soyez à la recherche d’une occasion d’être votre propre patron, savoir quel type de concept lancer demande une bonne dose de recherche et un peu trop d’introspection. Connaître tous les types de restaurants existants vous aidera à réaliser votre rêve.

 

Il existe de nombreux types de restaurants. Il ne s’agit pas seulement d’avoir une vision. Si vous voulez vraiment réussir en tant que restaurateur, vous devez faire une analyse du marché pour comprendre ce qui existe déjà, ce que les clients veulent et comment vous pouvez différencier votre concept de la concurrence.

 

Vous devez également savoir ce qui a du sens pour vous. Avez-vous votre propre vision unique ou seriez-vous heureux de donner vie à la marque de quelqu’un d’autre ? Combien d’argent devez-vous investir dès le départ ? Où votre entreprise sera-t-elle située et quel type d’espace pouvez-vous vous permettre d’occuper ? Quel type d’expérience gastronomique souhaitez-vous offrir ?

 

Ce ne sont là que quelques-unes des questions qui vous aideront à trouver le type d’opportunité qui ne sera pas simplement une entreprise de plus, mais un véritable projet de passion.

 

Ouvrir un restaurant me convient-il ?

Demandez à 100 restaurateurs pourquoi ils ont ouvert un restaurant et vous obtiendrez 100 réponses différentes. Pour savoir si c’est l’entreprise qui vous convient, il peut être éclairant de considérer toutes les raisons de ne pas ouvrir un restaurant, puis de décider si ce sont des obstacles que vous pouvez et voulez surmonter.

 

Disposez-vous d’un capital suffisant ?

Selon les experts, l’un des principaux défis auxquels les restaurants sont confrontés est la sous-capitalisation. C’est ne chose d’avoir l’argent pour construire l’espace. Mais êtes-vous sûr que votre capital vous permettra de tenir pendant les premiers mois d’exploitation, avant que le restaurant ne commence à gagner de l’argent ?

 

Êtes-vous sur le bon marché ?

De nombreux entrepreneurs rêvent de retourner dans leur ville natale ou de prendre leur retraite dans leur destination favorite et d’ouvrir un restaurant. Cependant, le bon emplacement dépend moins de ce que vous voulez que de ce que le marché exige.

 

Êtes-vous prêts à y consacrer du temps ?

Il est important d’engager de bons designers, comptables et gestionnaires, mais même les meilleurs coéquipiers ne peuvent pas prendre votre place. Comme l’a dit un jour le célèbre chef américain Bobby Flay « si vous ne voulez pas participer à la création et à la vie du restaurant, ne l’ouvrez pas ».

 

Avez-vous la passion – et la persévérance ?

Même si votre lancement est réussi, rester au sommet exige un marketing, une analyse et des efforts incessants. Aurez-vous les moyens de résister aux mois où le trafic et les ventes chutent ?

 

Êtes-vous prêts à affronter le drame des employés ?

Il est essentiel d’avoir une équipe soudée qui travaille ensemble pour offrir aux clients une excellente expérience. Pour de nombreuses petites entreprises, les restaurants en particulier, le personnel devient un peu comme une famille. Et, tout comme la famille, les relations peuvent être difficiles et désordonnées à certains moments. La façon dont vous gérez cette dynamique peut vous faire gagner ou perdre.

 

Avez-vous le sens des affaires ?

Les salaires, l’inventaires, la conformité, l’embauche, le marketing, etc. font autant partie de la gestion d’un restaurant que l’élaboration d’un menu délicieux ou la conception d’un espace agréable. Que vous gériez toutes les parties de l’exploitation ou que vous vous associiez à une personne de confiance ayant le sens des affaires, n’oubliez jamais que la restauration n’est qu’une entreprise.

 

Prêt à faire le grand saut ? La prochaine étape consiste à découvrir tous les types de restaurants existants et à déterminer celui qui vous convient le mieux.

 

Types de restaurants : Franchiser ou faire cavalier seul ?

Avant de choisir le type de restaurant à ouvrir, vous devez d’abord décider si vous voulez lancer votre propre concept unique ou investir dans une entreprise déjà prospère.

 

Bien que la possession d’une franchise exige que vous ayez un peu de peau dans le jeu – généralement sous la forme d’un investissement minimum et d’une redevance de franchise – la nature clé en main du modèle commercial le rend plus attrayant pour de nombreux entrepreneurs.

 

En tant que franchisé, vous mettez sur le marché une marque connue ayant fait ses preuves, ainsi que le soutien et les ressources de la grande entreprise qui vous soutient. Cela signifie généralement un soutien en matière de marketing, d’immobilier et d’exploitation, y compris une aide pour trouver un emplacement et obtenir un bail, des équipements et des ensembles de conception pour aménager un espace et des politiques et procédures établies pour le fonctionnement.

 

Cela ne veut pas dire qu’une franchise est un modèle « à prendre et à laisser ». Les franchisés qui réussissent le mieux sont ceux qui s’impliquent activement dans leur entreprise.

 

De plus, être propriétaire d’une franchise est un engagement à long terme qui peut durer 10 ans ou plus. C’est une longue période pour faire affaires avec quelqu’un, même avec une marque à succès. Assurez-vous donc non seulement de croire en la marque et en l’entreprise qui la soutient, mais aussi d’avoir la certitude que le type de restaurant et la nourriture qu’il vend seront demandés dans les années à venir.

Voici le pour et le contre de la possession d’une franchise

 

Avantages :

  • Une marque reconnue
  • Assistance avant l’ouverture
  • Sélection du site
  • Conception
  • Construction
  • Financement
  • Formation
  • Programme de réouverture
  • Soutien continu
  • Recherche et développement de nouveaux produits et services
  • Formation pour vous et votre équipe de gestion
  • Publicité nationale et régionale
  • Procédures d’exploitation et assistance
  • Supervision et soutien permanent à la gestion
  • Augmentation du pouvoir d’achat
  • Accès à des dépenses groupées

 

Contre

  • Pas complètement indépendant
  • Restrictions sur les produits et services qui peuvent être offerts, les prix et le territoire géographique
  • Redevances
  • Frais de franchise initiaux
  • Redevances permanentes
  • Redevances publicitaires permanentes
  • Durée et conditions de résiliations du contrat de franchise – assurez-vous de bien les comprendre avant de signer sur la ligne pointillée

 

Un bon conseil :

Avant de signer un contrat de franchise, faites vos recherches. Comprenez les conditions du marché et votre public cible. De plus, assurez-vous que vous savez exactement quelles ressources et quel soutien vous recevrez du franchiseur au jour le jour. Recherchez les personnes du siège sociale qui occupent des postes de soutien, et allez à une journée de découverte pour les rencontrer et connaître leur expertise et leurs attentes.

 

Les types de restaurants les plus courants :

Si vous décidez de lancer un concept de restaurant en partant de zéro, ou même si vous réfléchissez à la forme de franchise de restaurant avec laquelle vous allez vous associer, vous devrez réfléchir au type de restaurant qui vous attire, vous et votre clientèle. Nous vous présentons ici les types de restaurants les plus courants.

 

Le fast casual en plein essor

Parmi les segments de la restauration les plus connus – restauration décontractée, restauration fine, service rapide, restauration rapide décontractée et restauration familiale -, la restauration rapide décontractée est celui qui connaît la croissance la plus rapide depuis plus de dix ans et continue de prendre la tête du peloton.

 

Les restaurants fast casual combinent des ingrédients de qualité, des prix modérés, un design attrayant et la commodité d’un service rapide qui attire particulièrement les jeunes, notamment les milléniaux. Pourtant, le modèle est flexible, se prêtant à une gamme complète de types d’aliments, des hamburgers aux pizzas, des salades aux plats ethniques. Les clients peuvent personnaliser leur commande le long d’une ligne de service et payer au comptoir, puis se faire livrer à leur table ou emballer pour emporter.

 

Au fil du temps, la catégorie a évolué pour offrir encore plus de commodité, avec l’ajout de la commande et de l’enlèvement mobiles, des voies de service au volant et des programmes de fidélisation. Et de nombreux autres segments de la restauration suivent le mouvement.

 

Service rapide ou restauration rapide

Lorsque l’on pense à la restauration rapide, on pense aux chaînes géantes qui dominent cette catégorie et le secteur de la restauration en général. Ce n’est pas sans raison : les chaînes de restauration rapide représentent plus de 80% des ventes dans le segment du service limité (qui comprend les restaurants fast-casual). Mais cela ne signifie pas qu’il n’y a pas de place pour de nouveaux entrants, bien que cela dépende du marché. N’oubliez pas que cette catégorie de restaurants comprend les sandwicheries, les boulangeries, les stands de crème glacée, les beigneries et les pizzerias, c’est-à-dire les types de restaurants qui forment le tissu de nombreuses communautés et le fondement de nombreuses entreprises familiales.

 

Service complet

Les restaurants à service complet offrent un large éventail de styles de restauration, depuis les petits déjeuners et les buffets à la maison jusqu’aux établissements de steak et de fruits de mer sur table blanche, et tout ce qui se trouve entre les deux. Dans l’ensemble, les ventes de ces types de restaurants ont connu des difficultés. Mais cela a ouvert la voie aux propriétaires de restaurants innovants, qui ont pu faire preuve d’une plus grande créativité dans la conception de leurs restaurants, les menus proposés, les services, le marketing et les opérations.

 

Même avec l’essor des plats à emporter et des livraisons, les clients recherchent toujours une expérience unique dans les restaurants. Par conséquent, tout est permis. Parmi les tendances :

 

  • Les cuisines ouvertes et les cuisines de style théâtre présentent la cuisine comme un divertissement.
  • L’agencement des restaurations permet de répondre à toutes sortes d’occasions : bars et salles à manger, comptoirs, espaces privés, terrasses, toits, bars et salons, le tout dans un même espace.
  • Les programmes de fidélisation incitent les clients à revenir.
  • Le divertissement, qui signifiait autrefois un dîner et un spectacle, peut maintenant se traduire par un bowling, un ping-pong, un golf ou des jeux d’arcade.
  • Gagner de l’argent en dehors des heures de travail en ouvrant l’espace à des cours de yoga, des groupes de peinture et d’autres activités.

 

Types de restaurants non traditionnels

Les contraintes d’espace ne doivent pas nécessairement anéantir votre rêve de posséder un service de restauration. L’essor des halles de restaurations, des camions de restauration et des espaces de cuisine partagée permet aux entrepreneurs de réaliser leur rêve de lancer un concept en dehors des quatre murs traditionnels d’un restaurant.

 

Le désir des consommateurs pour des menus créatifs, la commodité et les saveurs locales créent un marché désirable pour ces types d’opérations. Et un food truck, un concept au sein d’une halle alimentaire ou une opération de livraison uniquement peuvent souvent servir de tremplin une fois que l’entreprise a démarré et établie une base de clients solide.

 

Réflexions finales sur les types de restaurants

En fin de compte, quel que soit le type de restaurant que vous choisissez, le succès de votre entreprise dépendra du temps, des recherches, du travail et de la planification que vous consacrerez à sa construction, à son ouverture et à son exploitation.

 

Faites ce que vous aimez. Qu’il s’agisse de votre propre vision ou d’une marque étable, la gestion d’un restaurant est une activité qui se déroule 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Même lorsque les lumières sont éteintes, il y a du travail à faire, des équipements à entretenir, des factures à payer, des employés à gérer, du marketing à mettre en œuvre. Quel que soit le format que vous choisissez, assurez-vous d’être attiré par le rythme et la pression du travail, et non d’en être rebuté.

Faites vos devoirs. Comme nous l’avons dit au début, une vision seule ne suffit pas. Il n’y a pas de raccourcis pour réaliser une étude de marché pour un restaurant, développer un concept, élaborer un plan d’affaires adéquat, disposer d’un capital suffisant et adopter une stratégie d’embauche intelligent. Pour réaliser votre rêve, vous devez être réaliste.

Partager:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Table des matières

On en parle

Dans le même sujet

Boostez vos commandes grâce à Internet

Créez votre Drive et prenez des commandes en ligne ce soir