Et si vous utilisiez un packaging écologique et recyclable dans votre vente à emporter?

En 2016, la production mondiale de plastique à été de 280 millions de tonnes.

Le septième continent est un amas de plastique dans le Nord-Est de l’océan pacifique.

Il fait 1,6 millions de km2, soit trois fois la France, et augmente de façon exponentielle.

1800 milliards de morceaux de plastiques sont agglutinés sur ce continent, pour un poids de 80 000 tonnes.

Commander un petit café ou une collation à emporter est un geste qui est devenu habituel et quotidien.

Nous le faisons quasiment tous les jours, pour beaucoup d’entre nous, et ces gestes anodins ont une conséquence catastrophique pour notre environnement.

Car l’emballage, lui, reste bien présent après que nous ayons consommé notre collation, il met plusieurs dizaines d’années à se dégrader.

Nos habitudes quotidiennes de repas à emporter sont sur le point de provoquer une catastrophe environnementale.

La polémique prend de l’ampleur, car il est vrai que l’on retrouve de plus en plus de déchets d’emballages de takeaway ou de grandes chaînes de restauration à emporter, fast food… sur la voie publique.

Une chance, l’industrie de l’alimentation, des boissons et de la restauration est un marché très concerné par les tendances et les demandes des clients.

Cette prise de conscience est d’autant plus importante que le nombre de personnes qui commandent de la nourriture à emporter ou en livraison à domicile augmente.

Comment faire un choix responsable et introduire des emballages plus respectueux de l’environnement dans votre restaurant ?

C’est une démarche globale qu’il faut comprendre dans son ensemble.

Le consom’acteur :

De plus en plus de gens achètent de la nourriture à emporter ou se font livrer.

Il est donc normal que les préoccupations environnementales arrivent sur le devant de la scène.

Dites vous bien que les 2/3 de vos clients se sentent concernés par l’impact environnemental des déchets d’emballages sur l’environnement.

Vous devez être à leur écoute !

D’autant plus que le même ratio est prêt à payer plus pour des emballages alimentaires durables, ou des marques engagées dans une démarche éco-responsable.

La prise de conscience mondiale sur la pollution océanique dans les médias et sur les réseaux sociaux, les prises de consciences politiques, montrent un réel intérêt de la population sur ces problèmes.

Aujourd’hui, des milliers de tonnes de plastique remplissent les océans du monde entier et il est du devoir de chacun de réagir pour notre futur et pour les générations à venir.

De nombreuses initiatives industrielles engagées dans le développement durable émergent tous les jours, il faut en profiter.

Cela sera bon pour votre image, pour vos clients, et pour la planète.

Si vous faites cet effort et que vous le faites savoir, vous serez récompensés par votre clientèle.

Qu’est ce qu’un emballage écologique :

Il est important de savoir de quoi on parle :

Écologique, éco-durable, éco-responsable, il ne s’agit pas simplement de jeter vos emballages dans une poubelle de tri mais bel et bien d’une vraie démarche de fond.

Un emballage doit, avant toute chose, tenir compte de son origine de fabrication.

Sans tomber dans l’extrême, mais pour bien comprendre les choses, un emballage éco-responsable doit tenir compte de:

  • la matière première (matière recyclable ou non)
  • sa fabrication (énergivore, en chauffage, en eau, en électricité…)
  • son acheminement (bateau, camion, avion…)
  • son recyclage (quel circuit de recyclage)

On peut se poser beaucoup de questions avant même d’avoir un emballage en main.

Un pot en verre, entièrement recyclable, peut, par exemple, être fabriqué à l’autre bout de monde, et reste énergivore en recyclage.

L’éco-emballage :

Votre emballage va constituer la vitrine de votre enseigne.

Il s’agit d’un point de repère pour vos client, et pour vos futurs clients potentiels.

Il doit être simple, design, et accrocher le regard.

Les industriels rivalisent d’originalité pour créer des emballages créatifs et responsables, profitez-en.

Le principe de l’emballage éco-responsable, c’est de minimiser son impact environnemental.

Il y a plusieurs critères pour que cette démarche soit complète :

Le recyclage :

Le recyclage des emballages proposé par les fournisseurs pour minimiser l’impact environnemental des déchets tourne autour de 4 grandes lignes :

Les emballages recyclables :

Ce type d’emballage industriel est jetable et est facilement recyclable.

Les industriels sont à l’œuvre pour trouver et recycler de plus en plus efficacement leurs matières, que cela soit du plastique, du carton…

Dans cette catégorie, vous pouvez trouver les emballages à matière déjà recyclée, et voués à être recyclés à nouveau.

Il s’agit d’emballages alimentaires mono-matériaux, plus facile à recycler, généralement du PET (Polyéthylène Téréphtalate)

Les emballages réutilisables :

Il s’agit de l’emballage, une boite par exemple, qui pourra être vendu une fois et réutilisé par le client lorsqu’il se présentera à nouveau dans votre commerce.

Vous pouvez vendre ces emballages vous-même, et éventuellement trouver un fournisseur qui pourra apposer le logo de votre enseigne dessus.

Vous augmentez votre chiffre d’affaire, faites un peu de promotion pour votre restaurant avec des emballages à votre nom et participez à la lutte contre les déchets d’emballages alimentaires.

C’est la grande tendance du moment.

Les boites en plastiques sont réutilisables jusqu’à 30 fois, quant aux boites en verre, elles sont plus chères mais réutilisables à l’infini…

Les emballages biodégradables :

On note ici 3 types d’emballages biodégradables :

  • Méthanisation : l’emballage se dégrade en milieu anaérobie (sans air) par l’intermédiaire de micro-organismes.
  • Compostable : l’emballage se dégrade par l’intermédiaire de micro-organismes en milieu aérobie (avec de l’air).
  • Le dégradable en milieu marin est en cours de développement.

Quand on parle d’emballages compostables, la notion d’emballage biosourcé entre rapidement en jeu :

Il s’agit d’emballages avec des matériaux naturels, écologiques et recyclables, comme l’amidon de maïs , le sucre de canne ou encore la cellulose.

L’emballage comestible :

Il s’agit tout simplement d’un emballage que l’on peut manger.

Plus besoin de jeter l’emballage !

Ces emballages sont fait à base d’ algues, de fécules de pomme de terre, leur goût est neutre, et ils peuvent être mangés ou bien compostés.

Le design responsable :

Le design entre aussi en jeu dans le développement durable :

Un design minimaliste sur les emballages fait partie de la stratégie de développement durable.

C’est l’eco-design !

Cela va jusqu’au concept d’éco-ancrage, qui imprime sur une surface moins grande, sur moins d’emballage, et utilise moins d’encre sur ses emballages en mettant en avant une touche design.

CITEO propose de l’ éco-design pour réduire l’impact environnemental de vos emballages.

En bref :

Un emballage écologique, c’est un emballage:

  • Sans danger pour l’environnement tout au long de son cycle.
  • Dont la fabrication n’est pas énergivore ou utilise des énergies renouvelables.
  • Fabriqué à partir de matières recyclées.
  • Dont les méthodes de conceptions et d’approvisionnements sont locales.
  • Avec des matières premières saines.
  • Qui peut être utilisé en circuit clos, recyclé ou composté.

Les matières recyclables :

Si vous souhaitez faire le choix de l’emballage écologique, vous devez connaître les matières premières avec lesquelles vous pouvez travailler.

Un petit tour des matières principales s’impose :

 

Le papier kraft

Disponibles dans beaucoup de styles, les emballages en papier kraft brun naturel sont 100% recyclables, compostables et biodégradables.

Votre clientèle saura au premier coup d’œil que vous êtes un établissement respectueux de l’environnement avec cette option d’emballage simple et élégante.

Le PET

Le PET est un plastique alimentaire, il est connu sous le nom de Polytéréphtalate d’éthylène ou Polyéthylène Téréphtalate.

Si vous cherchez une option écologique plus durable, alors les contenants en plastique PET sont à votre portée.

Vous trouverez quasiment tous les contenants en PET : bols, tasses, assiettes…

Le plastique PET est 100% recyclable et son aspect ultra-clair est idéal pour présenter vos aliments et boissons.

Ces contenants offrent une polyvalence incroyable et une fraîcheur supérieure, quel que soit le type de nourriture que vous servez (chaude, froide, congelée, etc.).

Le PET présente quand même l’inconvénient des micro particules qui échappent aux circuits de recyclage et qui finissent dans l’océan…

Assiettes et bols en feuille de palmier

C’est une option originale et elle peut faire la différence dans certaines occasions…

Cette option est parfaitement adaptée aux camions de restauration mobile ou aux stands de nourriture pour des événements.

Vos clients consommeront très probablement leur nourriture ou leurs boissons à proximité du lieu où la nourriture est servie.

Les assiettes et bols en feuille de palmier sont des options d’emballage à emporter élégantes pour les festivals, les foires, les marchés…

Fabriqué à partir de feuilles mortes et d’eau, 100% recyclables et compostables, l’emballage en feuilles de palmier ne contient aucune toxine nocive et se bio-dégrade naturellement dans les deux mois suivant son utilisation.

La canne à sucre

Les contenants de canne à sucre Eco Bagasse sont 100% biodégradables, compostables et, surtout, abordables.

Disponibles dans différents styles, y compris à clapet, plateaux avec couvercles en PET et bols à soupe, l’emballage de canne à sucre est fabriqué à partir de bagasse, qui est la fibre qui reste après que le jus soit extrait de la canne à sucre.

Ces emballages sont durables et sans toxines, ce qui en fait une excellente option écologique pour votre entreprise.

Mon commerçant zéro déchets :

 

Il faut savoir qu’en France, 180 000 tonnes de déchets d’emballages sont générés chaque année par la restauration rapide.

Initié dans le 11e arrondissement de Paris, le projet «Mon Commerçant Zéro Déchet» vise à développer l’utilisation d’emballages réutilisables et la réintroduction de la consigne dans le commerce alimentaire de proximité. 

12 propositions d’actions ont été élaborées à partir d’une enquête auprès de commerçants ayant déjà expérimenté des solutions de réutilisation des emballages et font l’objet de fiches pratiques comprenant conseils pratiques et retours d’expérience. 

Cette campagne de sensibilisation originale est reproductible sur d’autres territoires pour créer des dynamiques de changement à l’échelle locale.

Cette excellente initiative vise à réintroduire l’emballage consigné.

Comme nous l’avons expliqué plus haut, vous pouvez effectivement proposer des emballages réutilisables à la vente dans votre commerce, ou proposer à vos clients de venir avec leurs emballages.

L’initiative est très appréciée et fidélisera à coût sûr votre clientèle.

Si les tests n’étaient pas forcement concluants il y a quelques années, la prise de conscience écologique récente fait que les initiatives de consignes fonctionnent.

 

La société enboiteleplat à Toulouse propose des emballages en verre, et une consigne à 5€.

Les clients peuvent ainsi rapporter leurs plats, et l’entreprise se charge du ramassage des boites sales en vélo, du nettoyage (20cl d’eau par contenant) et du réapprovisionnement.

 

A Bordeaux, BoxEaty propose une expérience similaire avec des contenants en verre pour une consigne à 4€.

 

A Paris, Reconcil propose des emballages plastiques réutilisables une trentaine de fois, c’est moins écologique, mais les contenants sont recyclables et la consigne est moins chère.

 

Pour télécharger le logo de l’opération « zéro déchets », c’est ici :

https://www.zerowastefrance.org/publication/mon-commercant-zero-dechet/

Les projets de demain pour la planète:

Il faudra creuser la question de quel emballage choisir pour être en adéquation avec votre démarche, vos plats, le design de votre enseigne…

Bref, il faudra trouver votre emballage !

Le marché de l’emballage écologique a explosé.

Le Sustainable Packaging Market Report a annoncé que le marché des emballages écologiques atteindra 440 milliards de dollars d’ici 2025, et prévoit un taux de croissance de 7,7 %.

Avec de tels chiffres, on comprend que les initiatives soient nombreuses, mais il peut être difficile de trouver son chemin dans la jungle de packaging offerte aux professionnels.

Voici quelques initiatives novatrices en matière « d’ emballages verts » :

Ooho!

Il est temps de manger de l’eau au lieu de la boire.

Oui oui. Et terminez avec des milliers de bouteilles en plastique qui ne servent qu’à polluer nos océans et notre planète. Il est temps de boire des bulles d’eau, de les exploser dans notre bouche et de goûter au goût des emballages durables.

La start-up londonienne a développé des capsules d’eau à base d’algues.

Il ne s’agit même plus d’un emballage puisqu’il s’ingère en même temps que l’eau contenue dans la capsule.

Evoware

La société indonésienne Evoware propose également des emballages comestibles.

Ces emballages sont fait à partir d’algues et sont 100% biodégradables.

L’Indonésie est particulièrement touchée par la pollution plastique, et la société propose également des gobelets comestibles et autres emballages 100% compostables.

Sorbos

Sorbos propose des pailles comestibles et aromatisées avec des arômes naturels (fraise, citron, gingembre…), sans gluten, sans allergène, sans OGM, et sans colorants chimiques.

La paille reste rigide 35 minutes dans un boisson fraîche et est personnalisable au nom ou logo de votre restaurant.

Vegware

L’entreprise écossaise est distribuée en France par Compos’table et propose des emballages composés de plantes.

La marque affirme son désir de réduire l’empreinte carbone en proposant une solution alternative au pétrole et au plastique.

Les méthodes de fabrications impliquent une faible émission de CO2, des matières premières organiques recyclées comme la bagasse (canne à sucre), et utilisent des cartons provenant de forêts responsables.

La vaisselle se transforme en engrais au bout de 12 semaines dans un compost industriel.

Wikipearl :

Wikipearl est une société américaine avec un concept basé sur des yaourts entièrement comestibles.

Ils ont la forme de petites boules et sont entourés d’une membrane qui se rompt lorsque le yaourt est en bouche.

Lactips

Les Français eux aussi innovent.

Basée à coté de St Etienne, la société a mis en place une technique à base de protéines de lait de vache pour fabriquer du plastique biodégradable.

Lactips souhaite recycler le lait impropre à la consommation et le valoriser en tant que matière première dans la production de ses films protecteurs.

Koovert

Encore une entreprise française.

Koovert, en lien avec le Pôle de compétitivité Céréales Vallées, a crée des couverts comestibles.

Ces couverts sont fabriqués à base de céréales, comme le millet, le riz, la blé…

Il existe différents parfums, poivrés ou sucrés, comme le menthe-gingembre, le cumin…

Le projet a été soutenu par un crowfounding et s’étend à l’international.

Un projet au quotidien :

Pour conclure, l’emballage écologique s’inscrit dans une démarche éco-responsable.

Cette démarche s’inscrit dans un quotidien et doit s’inclure dans un tout.

Vous ne changerez pas d’optique du jour au lendemain, mais il convient de faire les choses dans le bon sens.

A l’heure ou les grandes chaînes de restauration à emporter sont montrées du doigt sur les réseaux sociaux car on voit de plus en plus d’incivilités concernant les emballages, il faut comprendre que l’emballage est seulement un des éléments d‘un ensemble écologique.

C’est la face visible de l’iceberg.

Votre projet d’éco-reponsabilité doit se voir au quotidien, dans les attentions régulières.

Prenez le temps de monter votre projet écologique.

Commencez par quelques changements qui peuvent se mettre en place rapidement :

Les clients qui mangent leurs repas à la maison n’ont pas besoin de couverts.

Demandez à vos clients si vous devez inclure des couverts, car il n’est pas agréable de se retrouver avec des couverts en plastique dont on n’a pas besoin.

Ils iront directement à la poubelle.

Enlevez tous les emballages alimentaires excessifs.

Si vous mettez vos plats dans un papier aluminium, puis dans une boite en plastique et que vous glissez le tout dans un sac (en plastique), il y a de forte chance que vous utilisiez trop d’emballage.

C’est mauvais pour la planète, mais aussi pour votre business.

Commencez par vous poser les bonnes questions et le reste viendra !

Rome ne s’est pas faite en un jour.

 

Partager:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Table des matières

On en parle

Dans le même sujet

Boostez vos commandes grâce à Internet

Créez votre Drive et prenez des commandes en ligne ce soir

×