Comment ouvrir un restaurant : Le guide complet

Vous voulez ouvrir un restaurant ? Une bonne planification est aussi importante qu’un bon concept. Apprenez aujourd’hui grâce à ce guide les principaux points à connaître avant de tenter l’aventure.

 

Beaucoup rêvent de posséder et d’exploiter leur propre entreprise. Si vous êtes quelqu’un qui rêve d’ouvrir un restaurant plutôt qu’une librairie, un pressing, une galerie d’art ou une autre petite entreprise, vous n’êtes pas seul. D’innombrables nouveaux restaurants ouvrent chaque année, malgré une barrière à l’entrée relativement élevée. L’équipement, le loyer, le coût de la main-d’œuvre, les taxes et les réglementations peuvent peser sur les finances dès le départ. Les propriétaires de restaurants qui réussissent sont généralement ceux qui ont les plans les plus réfléchis et une capitalisation initiale adéquate.

 

Dans ce guide, nous allons explorer les étapes clés de l’ouverture d’un restaurant et les éléments à prendre en compte pour aller de l’avant, notamment :

  1. Le développement du concept du restaurant
  2. Recherche de conseils d’experts
  3. Rédaction d’un plan d’affaires
  4. Obtention du financement
  5. Choix du site, conception et construction
  6. Recrutement du personnel
  7. Formation et démarrage

 

1. Développement du concept du restaurant

Vous devez faire beaucoup de recherches avant de commencer à élaborer un plan d’affaires. Que vous sachiez ou non quel type de restaurant vous voulez ouvrir, la première étape est une analyse du marché pour voir ce qui est déjà disponible, ce dont les consommateurs ont besoin ou ce qu’ils veulent, et si vous pouvez occuper un créneau.

Les franchises offrent un moyen relativement simple de se lancer dans le secteur. Les entreprises de restauration fournissent un produit qui a fait ses preuves, des équipements de restaurant et des ensembles de décoration pour aménager un espace ou des plans pour une nouvelle construction, des manuels et des procédures d’exploitation, ainsi qu’un soutien en matière de formation et de marketing. Vous devez généralement réaliser un investissement minimum et payer une redevance de franchise.

 

Si vous voulez être plus créatif et indépendant, vous devez envisager :

Le type

Quel type de restaurant me convient le mieux ? Service complet ou vente à emporter ? Restauration rapide, repas décontracté ou repas raffiné ? Quel type de nourriture ? Américaine ou ethnique ? Pizza ou beignets ? Définissez clairement non seulement le concept qui sous-tend votre idée de restaurant, mais aussi l’identité de votre marque. Quelle est la proposition de valeur de la nourriture et de l’expérience gastronomique que vous prévoyez d’offrir ? Qu’est-ce qui différencie votre concept des autres restaurant du marché ?

 

Ciblez

Quel type de demande existe dans votre région ? Identifiez vos principaux clients. Soyez aussi précis que possible. Qui voulez-vous attirer dans votre restaurant et quand ? les restaurants ne peuvent pas être tout pour tout le monde. On ne va pas dans un fast-food en s’attendant à manger un steak à la lumière des bougies. Concentrez-vous sur les personnes les plus susceptibles d’apprécier votre concept. Plus vous comprendrez qui est votre client cible, plus vous aurez de chances de réussir et plus vous aurez de chances d’obtenir des clients secondaires.

 

Thème

L’expérience culinaire est souvent aussi importante que la qualité de la nourriture. Le type de restaurant dicte généralement le thème et l’ambiance, mais pas toujours. Par exemple, vous pouvez servir un menu de type fast-casual sur une ligne de service ou proposer un service à table. Vous pouvez créer une atmosphère amusante et turbulente ou une expérience culinaire plus calme et plus formelle grâce au service fourni par votre personnel et à la conception et au décor de votre restaurant.

En fin de compte, vous devez avoir une vision de la nourriture et du service que vous voulez offrir aux clients et de l’expérience que vous voulez leur faire vivre avant de pouvoir transformer votre idée en réalité.

 

2. Demander l’avis d’un expert

Au fil du temps, vous devrez faire appel à des professionnels pour de nombreuses tâches, surtout si vous êtes propriétaire d’un restaurant pour la première fois. Il s’agit notamment d’avocats pour établir votre entité juridique, de comptables pour vérifier vos comptes, d’agents immobiliers pour vous aider à trouver des emplacements, d’architectes et d’entrepreneurs si vous construisez à partir de zéro, de consultants ou de concepteurs de services alimentaires, etc. Mais au fur et à mesure que vous développez votre concept, il n’est jamais trop tôt pour parler à des experts, dont beaucoup vous offriront des conseils gratuitement.

 

Etablissez un réseau avec d’autres exploitants pour connaître leurs expériences en matière d’ouverture et d’exploitation de leurs restaurants. Demandez-leur quels sont les pièges qu’ils ont rencontrés et ce à quoi il faut faire attention. Pendant que vous élaborez votre menu, parlez à un revendeur d’équipement pour explorer les options d’équipement dans la cuisine et leurs coûts. Interrogez les fournisseurs d’aliments sur ce qu’ils proposent pour avoir une idée de ce que seront vos coûts alimentaires. Il en va de même pour les distributeurs de produits de nettoyage et de papier.

 

3. Rédaction d’un plan d’affaires pour un restaurant

Un exploitant peut avoir une idée géniale pour un restaurant, mais je ne saurais trop insister sur l’importance de l’élaboration d’un plan d’affaires.

Avec ce que vous avez appris en faisant vos devoirs, vous pouvez rédiger un plan d’affaires que vous aidera à obtenir des fonds et qui vous servira de guide pour votre propre réussite. Le plan doit non seulement être clair et concis, mais aussi rédigé de manière à susciter l’intérêt et l’enthousiasme des investisseurs potentiels.

 

4. Obtenir un financement

A moins que vous n’ayez les poches profondes, vous devrez obtenir un prêt ou un investissement pour le capital et les dépenses de fonctionnement initiales. Vous pouvez vous adresser à des sources de financement traditionnelles ou alternatives. Voici quelques options :

 

Les prêts aux petites entreprises

  • Les prêts à terme, tels que les hypothèques de second rang à taux fixe ou réglable
  • Le financement d’équipement, qui utilise l’équipement comme garantie.
  • Les prêts à court terme – pour les entreprises ayant des besoins de financement plus petits et immédiats, ces prêts peuvent être une bouée de sauvetage ; ils sont similaires aux prêts à terme traditionnels mais couvrent des montants de 2 500 à 250 000 $ avec des durées de trois à 18 mois.
  • Ligne de crédit – souvent, les investisseurs mettent à disposition une ligne de crédit auprès de leur banque pour réaliser progressivement leur investissement.

 

Alternatives de financement des entreprises

  • Les investisseurs providentiels, qui souhaitent aider les jeunes entreprises à démarrer.
  • Les sociétés de capital-risque, qui peuvent fournir des fonds en échange d’une participation au capital.
  • Les amis et la famille, s’ils ont les moyens, peuvent également aider au financement de votre projet de restaurant.
  • Vous pouvez aussi essayer les cagnottes en ligne, si votre projet est bon certains généreux donateurs pourraient permettre à votre rêve de voir le jour.

 

L’un des grands problèmes de l’ouverture d’un restaurant est la sous-capitalisation. Les gens ne comprennent vraiment pas combien d’argent il faut pour ouvrir et faire fonctionner un restaurant jusqu’à ce qu’il génère un flux de revenus régulier. Veillez à ce que votre budget comprenne les coûts directs et indirects de la conception, de la construction et de l’ouverture du restaurant, ainsi qu’une réserve pour imprévus d’au moins 10% pour la construction et trois mois de dépenses d’exploitation.

 

5. Choix du site, conception et construction

Il y a des avantages et des inconvénients à louer et à posséder un espace de restauration, mais une façon d’économiser de l’argent et du temps est de rechercher des emplacements de restaurant existants. Faites appel à un agent immobilier expérimenté dans le secteur de la restauration pour vous aider à trouver et à négocier les conditions d’achat ou de location.

 

Faites appel à des architectes professionnels, des consultants en restauration et à des spécialistes de l’équipement tels que des représentants des fabricants, un revendeur d’équipement et des installateurs pour vous aider à établir votre budget de construction. Plus les informations fournies par ces sources sont détaillées, mieux vous serez équipé pour choisir et négocier avec un entrepreneur général.

 

Même si vous ne construisez pas à partir de zéro, vous devez créer des schémas et des dessins mécaniques pour votre intérieur, en particulier pour la cuisine et la salle à manger. Plus ils seront précis, moins vous risquez de rencontrer des problèmes ou de devoir procéder à des ajustements ou à des ajouts coûteux pendant la construction.

 

Ces experts peuvent également vous aider à réduire les formalités administratives pour l’obtention des permis et vous guider dans le processus d’obtention des licences et de respect des réglementations locales en matière de construction et de santé.

 

Votre consultant en services alimentaires ou votre concepteur de cuisine peut également vous aider à spécifier l’équipement, ou à parler de vos besoins à des experts, consultants de produits. La spécification du bon équipement pour votre opération particulière (avec les bonnes dimensions, les raccordements aux services publics, les paramètres de puissance et de performance, etc.) est primordial pour votre réussite. Prendre des raccourcis ou essayer de définir vous-même les spécifications techniques peut avoir des résultats désastreux.

 

6. Recrutement du personnel

Pendant que votre équipe de conception et de construction prépare l’installation, vous devez également définir les politiques et les procédures relatives au fonctionnement de votre restaurant. C’est le moment de commencer à élaborer et à tester des recettes, en particulier pour la production de produits que vous voudrez avoir sous la main à tout moment, comme les vinaigrettes et les sauces.

 

Vous devrez rédiger un manuel de politiques et de procédures pour le fonctionnement général du restaurant, un manuel de service pour les employés de la salle et un manuel d’exploitation pour l’arrière-salle. Ces manuels doivent non seulement décrire les responsabilités et la façon dont vous voulez que les choses soient faites, mais aussi un code de conduite et la façon dont vous voulez que les employés traitent les clients.

 

Passez maintenant du temps à peaufiner l’aspect et la convivialité de l’intérieur. Vous devriez déjà avoir choisi l’éclairage et les finitions de surface, mais vous devez maintenant choisir et commander l’ameublement et la décoration, et sélectionner la musique. Pour l’arrière-boutique, vous devez négocier les contrats avec les fournisseurs et travailler avec les fournisseurs de produits alimentaires, de produits non alimentaires et d’équipements pour choisir les articles de table et les petits articles, ainsi que votre inventaire initial de produits alimentaires et de fournitures.

 

Créez un organigramme des postes et de qui relève de qui. Définissez les responsabilités de chaque poste (vous voudrez cependant assurer une formation polyvalente au fil du temps, au cas où les employés devraient se remplacer lorsque quelqu’un est malade ou en vacances). Une fois que vous avez défini les compétences que vous recherchez pour chaque poste, commencez à recruter. Recherchez les chefs cuisiniers et les directeurs généraux de quatre à six mois avant l’ouverture, afin de les avoir à bord deux à quatre mois à l’avance.

 

Créez une stratégie d’embauche que toute votre équipe comprend, et donnez la priorité aux compétences générales plutôt qu’à l’expérience pour certains postes. Il est facile d’apprendre à quelqu’un à garnir une assiette ou à débarrasser une table, mais lui apprendre à adopter une attitude différente est presque impossible.

 

7. Formation et démarrage

A mesure que vous vous rapprochez du jour de l’ouverture vous devrez démarrer, tester et calibrer votre équipement de cuisine, et former le personnel de cuisine et de service. Là encore, il est utile de faire appel à des experts pour vous aider. Certains fabricants d’équipements offrent même des services de démarrage gratuits par l’intermédiaire de certains revendeurs.

 

Si vous souhaitez former vos employés à certaines procédures et méthodes de préparation et de service des aliments, le personnel de service doit également savoir comment utiliser et faire fonctionner tous les équipements de cuisine. Les fabricants proposent souvent des formations sur l’utilisation correct de leurs équipements.

 

La formation à l’accueil doit inclure non seulement la restauration et le service au bar, mais aussi la formation au point de vente. N’oubliez pas que, dans la plupart des endroits, tout le personnel doit suivre une formation sur la sécurité alimentaire pour obtenir des cartes de manipulation des aliments auprès du service de santé, et que le personnel de la réception doit suivre une formation sur le service des boissons alcoolisées.

 

A présent, vous avez travaillé avec graphiste pour imprimer les menus, concevoir la signalisation et vous aider à créer un site Web. Mettez en place votre programme de publicité et votre présence sur les médias sociaux en prévision du jour de l’ouverture.

Alors que le restaurant est sur le point d’être achevé, planifiez l’organisation de vos zones de stockages réfrigérées et sèches, et passez vos première commandes de fournitures. Envisagez des événements d’ouverture en douceur pour tester votre état de préparation. Tirez des leçons de ce qui va mal et de ce qui va bien.

 

 

 

Partager:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Table des matières

On en parle

Dans le même sujet

Boostez vos commandes grâce à Internet

Créez votre Drive et prenez des commandes en ligne ce soir